Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


Ouvrages avant 2014

Les femmes, de Platon à Derrida

Eleni Varikas, Françoise Collin et Evelyne Pisier, Les femmes, de Platon à Derrida. Anthologie critique, Plon, 2000, 829 p. (réédité aux éditions Dalloz en 2011).


Cette anthologie critique propose une sélection de grands textes théoriques sur le statut des femmes. Le projet est né d’un étonnement : la place accordée à la différence des sexes est un point " aveugle " de l’enseignement de la philosophie comme de l’histoire des idées en général. Aussi nous paraît-il urgent de rendre " visible " des textes susceptibles de nourrir une réflexion sur la différence des sexes. A l’aube du XXIe siècle, en effet, les débats qui ressurgissent sont précurseurs des transformations qui parqueront le statut des femmes, et donc aussi celui des hommes. Aucun livre de ce genre n’existe actuellement en France : en général, l’histoire de la philosophie enseigne les " grands auteurs " ou les " grands systèmes ", en négligeant leurs prises de position sur les questions relatives à la différence des sexes. Or, bien rares sont les philosophes qui n’ont pas consacré au moins quelques chapitres à ce thème. Pourquoi dédaigne-t-on de les commenter ? Serait-ce que l’on considère qu’une telle question ne relève pas du champ de la réflexion philosophique ? Mettre en évidence une dimension interne à la philosophie, mais qui avait jusqu’ici été occultée, telle est donc la justification de cette démarche. L’originalité du projet tient à ce qu’il ne focalise pas sur une œuvre ou une époque, mais opère un balayage de l’histoire de la philosophie occidentale dans son entier, de Platon à Derrida, en passant par Locke, Kant ou Hegel. L’ouvrage une fois refermé, on peut se poser la question suivante : " Si j’avais su, dès l’école et l’université, ce qu’ils disaient des femmes, les aurais-je lus et compris de la même façon ? "

3 February 2016