Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Eleni Varikas, avec S. Dayan and N. Gabriel, « Theodor Adorno critique de la domination. Une lecture fémininste », Tumultes n°23, 2004.


Présentation p. 5
Notre objectif dans ce numéro qui fait suite à un colloque organisé à l’automne 20031, n’est pas de recenser ce que Theodor W. Adorno a pu écrire sur les femmes, le féminin ou la différence des sexes, mais de chercher ce qui, dans son œuvre, peut contribuer à penser le genre d’une manière à la fois critique et renouvelée. Le choix que nous avons fait d’Adorno n’est pas fortuit. Nous souhaitions mettre l’accent sur l’originalité de la pensée d’Adorno pour une lecture féministe. Mais nous avons voulu rappeler qu’il a toujours écrit avec les autres, dans un dialogue où sa place particulière était toujours marquée. D’où notre choix de publier aussi les articles qui figurent ici en contrepoint (Eva Geulen et Jessica Benjamin). [...] Lire la suite dans Cairn


 
10 mai 2004