Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Jane Freedman, avec Jules Falquet, Aude Rabaud et Francesca Scrinzi (ed.) , « Femmes, Genre, Migrations et Mondialisation : Un état des problématiques », Cahiers du Cedref, n°16, 2008.


Début de l’introduction (Jules Falquet et Aude Rabaud, p.7-32)

« Voici donc la troisième livraison des Cahiers du CEDREF sur le thème des femmes, du genre et des migrations. Depuis le premier état des lieux publié par Mirjana Morokvasic en 1975 dans l’Année sociologique, les travaux en français et en France se sont multipliés. Dans un premier temps, c’est surtout grâce à l’impulsion personnelle de certaines chercheuses, militantes et chercheuses-militantes, que ce champ de recherche a émergé. Cela n’a pas été sans mal : d’abord, parce que les migrations ont longtemps constitué un objet périphérique et marginalisé en sciences sociales. Ensuite, parce que les femmes, surtout « du Sud » et/ou pauvres, restent un sujet invisibilisé. Enfin, parce que travailler sur les femmes migrantes, et analyser la dimension genrée des migrations implique une démarche pluridisciplinaire, toujours délicate en elle-même, et qui n’est guère reconnue dans le savoir académique en France. [...] » Lire la suite

Consulter le numéro


 
21 avril 2008