Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Fanny Bugeja-Bloch, Logement, La spirale des inégalités, Une nouvelle dimension de la fracture sociale et générationnelle, Le lien social, PUF, 2013.


Panne de l’ascenseur social, fragilisation des pauvres, générations sacrifiées, dérive des classes moyennes : autant de ruptures qui se cristallisent dans la question du logement. Avec l’envolée des prix immobiliers et des loyers, et l’incapacité des politiques publiques à fournir des réponses efficaces à ces problèmes, le logement devient pour beaucoup une charge financière telle qu’elle contraint les modes de vie et transforme la vie sociale. Le logement entretient la ségrégation à l’œuvre. Dans la spirale des inégalités de logement, certains suffoquent, les nouveaux précaires – bas-revenus, statuts instables et une grande majorité de la jeunesse ; d’autres respirent, les détenteurs de patrimoine – les premiers nés du baby-boom, ainsi que toutes les familles, et leurs héritiers, qui ont investi au moment opportun.
Première analyse des systèmes de stratification sociale et générationnelle sous le prisme du logement, ce livre se fonde sur une comparaison entre la France et le Royaume-Uni et offre des clés pour comprendre un des processus essentiels de la constitution des inégalités sociales contemporaines. Sans prétendre à une visée politique, cet ouvrage propose néanmoins certains outils et certaines réflexions pour répondre aux besoins de loger le plus grand nombre dans des conditions décentes et à des prix abordables.

Comptes rendus :


 
17 février 2013