Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


Publications

Directions d’ouvrages et de revues depuis 2014



Emmanuelle Carinos et Karim Hammou (dirs.) Perspectives esthétiques sur les musiques hip hop, Marseille : Presses universitaires de Provence, coll. « Chants Sons », 2020 - 270 p.

Les musiques hip-hop, et notamment le rap, ont longtemps été étudiées sans que soit pris en compte leur caractère esthétique. Les approches formelles ont donc été le parent pauvre des recherches académiques francophones sur le sujet. Cet ouvrage collectif, dans la lignée du colloque international « Conçues pour durer. Perspectives francophones sur les musiques hip-hop » (Paris 2017), réunit un réseau (...) Lire la suite...


 

Nadya Araujo Guimarães et Helena Hirata (dirs.) EL cuidado en américa latina. mirando los casos de argentina, brasil, chile, colombia y uruguay, Lima (Argentina) : Fundación Medifé Edita, coll. « Horizontes del Cuidado », 2020 - 262 p.

Issu de la première rencontre du Réseau Latino-américain du Care dirigé par Helena Hirata et Nadya Araujo Guimarães, le livre présente les principales dynamiques du care et les recherches qui lui sont consacrées dans cinq pays d’Amérique latine (Argentine, Brésil, Chili, Colombie et Uruguay). Outre la richesse des analyses présentées, il vise à encourager les explorations comparatives entre les (...) Lire la suite...


 

Natacha Borgeaud-Garciandía, Nadya Araujo Guimarães et Helena Hirata (dirs.) « Care, inégalités et politiques aux Suds », Revue internationale des études du développement, n°242, 2020 - 220 p.

Née aux États-Unis dans les années 1980, la perspective du care se développe depuis une décennie dans les différentes régions du « Sud ». En analysant les différents niveaux de prise en charge des personnes et des populations, les études sur le care permettent d’apporter un nouvel éclairage sur les inégalités familiales, sociales et globales. Ce dossier de la Revue (...) Lire la suite...


 

Haude Rivoal, Hélène Bretin, Arthur Vuattoux (coord.) Transformation du travail, transformation des masculinités, Cahiers du genre, n°67, 2019 - 279 p.

Prenant appui sur des enquêtes menées dans des contextes variés, ce numéro se penche sur les mécanismes complexes de transformation, parfois synchronisée, parfois non synchronisée, du travail et de l’ordre de genre. Montrant comment les situations de travail et les masculinités s’alimentent, il ouvre une réflexion sur la façon dont les transformations globales de la structure économique et politique sont (...) Lire la suite...


 

Carole Brugeilles et Françoise Lestage (dirs.), « Naissances et politiques publiques », Cahiers des Amériques latines, no 88‑89, Institut des hautes études de l’Amérique latine, décembre 2018.

« En Amérique Latine, depuis les années 1970, on assiste à une rapide transition démographique de la fécondité inscrite dans des contextes nationaux spécifiques et souverains, présentant cependant des similitudes régionales produites par des influences internationales. Les gouvernements y gèrent les aspirations, parfois contradictoires, de populations segmentées. Leurs politiques sont sous-tendues par (...) Lire la suite...


 

Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune (coords.), « En bas à droite », Politix, n°122, décembre 2018 - 244 p.

Sommaire du dossier En bas à droite : Travail, visions du monde et prises de position politiques dans le quart en bas à droite de l’espace social Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune S’engager « du côté des gens bien ». La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de l’UMP en banlieue parisienne Raphaël Challier « Déjà nous ». Un sentiment d’appartenance sélectif en (...) Lire la suite...


 

Michel Kokoreff, Anne Coppel et Michel Peraldi (dirs.), La catastrophe invisible. Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1950-2000), Éditions Amsterdam, 2018 - 656 p.

Présentation : « L’ambition de ce livre est de donner de la profondeur historique à la catastrophe sanitaire et sociale que fut l’héroïne, à sa répression, aux dynamiques et cycles de sa consommation et de son trafic. Il raconte cette histoire dans ses multiples dimensions, sociale et économique, culturelle et urbaine, politique et géopolitique, en privilégiant le point de vue de ceux qui ont été ses (...) Lire la suite...


 

Eve Gianoncelli et Eleni Varikas (dirs.), « Viola Klein, une pionnière », Cahiers du Genre, n°61, 2017 - 270 p.

Viola Klein est une pionnière de la sociologie du genre et une féministe longtemps oubliée et encore largement méconnue. Ce numéro convie à la découverte de l’itinéraire et de l’œuvre d’une intellectuelle qui a placé la question de la subjectivité féminine au cœur de ses préoccupations. Sommaire du dossier : Eve Gianoncelli et Eleni Varikas Viola Klein (1908-1973). Une outsider dans les sciences sociales (...) Lire la suite...


 

1er août 2020