Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


Séminaire dans le cadre du projet
« Les violences de genre au prisme du handicap : rendre visible, rendre dicible »

Table-ronde animée par

Julie Dachez, Aurélie Damamme , Erell Falhun , Laurence Joselin , Justine Madiot et Elisa Rojas

Avec la participation de

Marie Conrozier et Isabelle Dumont, Chargée de mission Lutte contre les violences et chargée de mission Communication et Développement associatif
Femmes pour le dire, femmes pour agir

Pauline Delage, sociologue, chargée de recherche au CNRS, CRESPPA-CSU

Laurence Parent, chercheure postdoctorale à l’Institut d’études féministes et de genre de l’Université d’Ottawa

Charlotte Puiseux, psychologue, docteure en philosophie et militante crip

Julia Tabath
Bénévole, membre du conseil d’administration de l’AFM-Téléthon, en charge des thématiques Intimité
Vie affective, Sexualité, Parentalité

Présentation

Les chiffres existants font état d’une considérable surreprésentation des femmes handicapées parmi les personnes victimes de violence. A l’initiative des membres du projet, ce séminaire a pour objectif de réfléchir à la définition et aux contours des violences faites aux femmes handicapées ainsi qu’à un outil qui permettrait de lutter contre ces violences. Il réunit plusieurs militantes, chercheuses et professionnelles de différents horizons, pour partager leur réflexion et échanger sur leur analyse des outils et dispositifs de lutte.
Le séminaire est accessible en langue des signes et un service de vélotypie sera assuré.
Le projet « Les violences de genre au prisme du handicap : rendre visible, rendre dicible » réunit : Melissa Arneton (MCF en psychologie de l’éducation à l’INSHEA), Camille Bourdaire-Mignot (MCF en droit privé à l’Université Paris Nanterre – laboratoire de recherche CEDCACE), Julie Dachez (MCF en psychologie sociale à l’INSHEA), Aurélie Damamme (MCF en sociologie à l’université Paris 8), Erell Falhun( masterante en études de genre à l’Université Paris 8), Tatiana Gründler (MCF en droit public à l’Université Paris Nanterre – laboratoire de recherche CREDOF), Laurence Joselin( ingénieure de recherche à l’INSHEA) Justine Madiot (doctorante en études de genre à l’Université Paris 8) , Murielle Mauguin(MCF en droit public à l’INSHEA), Zineb Rachedi (MCF en sociologie à l’INSHEA) et Elisa Rojas (MAST droit social à l’INSHEA).

Visuel

Programme

    • 13 novembre 2020 : 14 h - 16 h30

    Ce séminaire se tiendra en distanciel
    Pré-inscription obligatoire avant le 11/11/2020 pour obtenir les liens vers la plateforme de connexion
    Cliquez-ici


    10 novembre 2020