Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête

Imprimer

Séminaire autour du livre "Enquête sur la Connaissance du monde social"


Vendredi 21 septembre 2018 de 14h00 à 17h00, site Pouchet du CNRS

Ce séminaire est organisé sur le dernier ouvrage de Jean-Michel Chapoulie Enquête sur la Connaissance du monde social Anthropologie, histoire, sociologie France-Etats-Unis 1950-2000 (PUR, mai 2017)

Présentation du livre

Jean-Michel Chapoulie, Enquête sur la connaissance du monde social. Anthropologie, histoire, sociologie, France-États-Unis, 1950-2000, Presses universitaires de Rennes, mai 2017, 408 p. ISBN (papier) : 978-2-7535-5351-4.


Comment sont produites les analyses anthropologiques, sociologiques et historiques qui ont occupé une place importante dans le paysage intellectuel du monde occidental au cours du dernier demi-siècle ? Comment sont interprétées leurs sources documentaires ? En quoi consiste leur dimension abstraite et théorique, et comment celle-ci est-elle constituée ? Quelle est la solidité de leur ancrage empirique ? Et, en conséquence, quelles sont les caractéristiques des savoirs produits par les sciences sociales ? C’est à ces questions, examinées sur pièces, que répond cet ouvrage qui s’intéresse aux démarches de recherches, mais aussi aux conditions sociales de leur réalisation.

L’enquête porte sur cette partie des sciences sociales, en France et dans le monde anglo-saxon au cours de la période 1950-2000, qui vise, selon l’expression de Marc Bloch, à produire une connaissance des hommes dans le temps. Les témoignages de chercheurs, les débats critiques internes aux sciences sociales, les travaux des philosophes de l’histoire et des sciences sont mis à contribution, ainsi que l’expérience de la recherche de l’auteur.

Un ensemble diversifié de recherches publiées dans la seconde moitié du XXe siècle fournit les exemples illustratifs dans une approche qui ne laisse pas de côté la dimension textuelle des monographies, et qui n’oublie pas que celles-ci s’adressent à des publics variés. La confrontation durable des sciences sociales avec une sorte de modèle néopositiviste, inspiré par les sciences de la nature du début du XXe siècle, constitue un thème commun aux trois chapitres consacrés à la question, rarement l’objet d’un examen approfondi, des régimes de preuve associés à chacune des démarches ethnographique, historique et statistique.

L’examen des pratiques de recherche, qui ne verse ni dans le panégyrique ni dans le pamphlet, permet de dégager les traits spécifiques du régime de preuve et des caractéristiques des savoirs dans les sciences sociales, tout en dissipant des problèmes illusoires issus d’une longue tradition de réflexions ignorant les pratiques de recherche.


Intervenants


Jean-Michel Chapoulie, professeur émérite à l’Université Paris1

Discutant : Etienne Anheim, Directeur d’études de l’EHESS, Directeur de la rédaction des Annales Histoire, sciences sociales

MAJ: 29 avril 2022

  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8