Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Print this page



Vanessa Codaccioni, La société de vigilance: autosurveillance, délation et haines sécuritaires, Paris : Textuel, « Petite encyclopédie critique », janvier 2021, 160 p.

Injonctions sécuritaires et obéissance citoyenne Partout dans le monde, les populations sont incitées à se mobiliser pour assurer leur propre sécurité et celle de leur pays. Partout, les appels à la vigilance et à la responsabilité individuelle se multiplient, tandis que les États s’appuient de plus en plus sur les citoyennes et les citoyens pour surveiller, réprimer et punir. Au travail, sur internet, (...) Lire la suite...



 

Cédric Hugrée, Etienne Penissat and Alexis Spire, Social class in europe: new inequalities in the old world, translated by Rachel Gomme and Sanya Pelini, Brooklyn: Verso Books, April 2020, 224 p.

Over the last ten years the issue of Europe has been placed at the centre of major political conflicts, revealing profound splits in society. These splits are represented in terms of an opposition between those countries on the losing and those on the winning sides of globalisation. Inequalities beyond those nations are critically absent from the debate. Based on major European statistical (...) Lire la suite...



 

Pauline Delage, Marylène Lieber et Marta Roca i Escoda, Contrer les violences dans le couple: émergence et reconfigurations d’un problème public, Lausanne : Antipodes, coll. « Existences et société », mars 2020, 205 p.

Comment les violences dans le couple sont-elles devenues un objet de politiques publiques en Suisse ? Comment ce problème est-il aujourd’hui traité dans différents cantons ? En se penchant sur les cas genevois, vaudois et zurichois, cet ouvrage montre comment la question a pu évoluer depuis les années 1970 : d’abord pensée en termes de violences conjugales ou de violences faites aux femmes, des (...) Lire la suite...



 

Céline Bessière, Sibylle Gollac, Le genre du capital. Comment la famille reproduit les inégalités, Paris : La Découverte, coll. "SH / L’envers des faits", février 2020 – 336 p.

On sait que le capitalisme au XXIe siècle est synonyme d’inégalités grandissantes entre les classes sociales. Ce que l’on sait moins, c’est que l’inégalité de richesse entre les hommes et les femmes augmente aussi, malgré des droits formellement égaux et la croyance selon laquelle, en accédant au marché du travail, les femmes auraient gagné leur autonomie. Pour comprendre pourquoi, il faut regarder ce qui (...) Lire la suite...



 

Nabila Abbas, Das Imaginäre und die Revolution. Tunesien in revolutionären Zeiten [L’imaginaire et la révolution. La Tunisie en temps révolutionnaire], Campus Verlag, octobre 2019, 486 p.

Résumé : « Cet ouvrage est une analyse des imaginaires des différents acteurs ayant lutté contre le régime de Ben Ali en Tunisie (à partir de 2008). En m’appuyant sur la pensée du philosophe Cornelius Castoriadis j’analyse le rôle des imaginaires politiques et sociaux dans le déclenchement du processus révolutionnaire. Dans une première partie je mène une discussion théorique sur les notions d’«  (...) Lire la suite...



 

Vanessa Codaccioni, Répression. L’État face aux contestations politiques, Éditions Textuel, coll. « Petite encyclopédie critique », 2019 - 96 p.

Il ne se passe pas un seul jour sans que des militants ne soient confrontés à la répression. Violences policières, arrestations, gardes-à-vue et procès rythment aujourd’hui la vie politique et judiciaire. Aucune forme d’indignation politique n’y échappe : des gilets jaunes aux zadistes en passant par les écologistes, les militants solidaires, les féministes, les lycéens ou celles et ceux qui participent (...) Lire la suite...



 

Nicolas Duvoux et Cédric Lomba, Où va la France populaire ?, Paris : PUF, coll. « La Vie des idées », janvier 2019 - 116 p.

Qui sont les " classes populaires " ? C’est à cette question que répondent les auteurs de " La vie des idées " à travers des prismes variés : travail et emploi, trajectoires résidentielles, conditions de revenus, pratiques culturelles, ressorts moraux. Ils dressent une cartographie des classes populaires, scindées entre, d’une part, des strates qui se rapprochent des classes moyennes et, d’autre part, (...) Lire la suite...



 

Sylvie Tissot, Gayfriendly. Acceptation et contrôle de l’homosexualité à Paris et à New York, Éditions Raisons d’agir, 2018 - 328 p.

Que veut dire être gayfriendly ? Avoir des amis gais ? Soutenir le « mariage pour tous » ? Envisager sans effroi que sa fille devienne lesbienne ? Sortir dans des bars gais et même renouveler ses propres pratiques sexuelles ? Il n’y a pas de « bonne » gayfriendliness, mais des attitudes différentes, en France et aux États-Unis, variables selon les âges, le sexe et les parcours de vie. L’acceptation de (...) Lire la suite...



 


 
2 August 2015