Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Print this page

Ros Élodie - CRESPPA - UMR 7217-CSU

Contact

Elodie Ros
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire

26 November 2019

Élodie Ros

Ph.D. Graduate in Political Science


Areas of Research

  • Économie sociale et solidaire, économie alternative, économie populaire
    Militantisme, mouvements sociaux, autogestion, coopérative
  • Écologie politique, emploi, insertion professionnelle des étudiants
  • Innovation sociale, église et société
  • Recherche action
 

Dissertation

« Le réseau d’économie alternative et solidaire (REAS) : pratiques militantes, formes d’engagements et projet politique (1990-2000) », thèse de doctorat en Science politique, Université Paris 8, sous la direction d’Yves Sintomer, 27 juin 2017.

This work is the result of empirical research conducted on a French network for an alternativeeconomy named REAS and its defenders. The aim is to study the origins of its program usingthe history and backgrounds of its campaigners as a starting point. From 1990 to 1998, theREAS has tried to bring together various initiatives of solidarity-based economic systems inorder to push its political program to the forefront of the public debate.We have wondered whether this program and the militancy which characterizes it were butthe translation of a propensity for activism truly Christian in origin or whether it ratherstemmed from the coming together of various traditions of militancy.A reconstruction of the individual backgrounds of activists from the REAS was possiblethanks to field research, based on a close study of the archives and the periodical which thenetwork published but most importantly on about sixty interviews held with members of theREAS. The research has proven that each age group (under 35, aged 35 to 45 and over 45years old) was characterized by its own specific dynamics and form of militancy.The older members bring with them a leftwing Christian dimension which the intermediateage group politicizes while the younger members contribute to daily awareness and localintegration. The political program of REAS and its members’ militancy can therefore bedefined as an elective affinity bringing together three originally distinct groups. Therefore, ifthe influence and dynamics of each group may be felt, the program for REAS can only bedefined through their combination. Nevertheless, elective affinity theoretically only happensbetween two elements. The possibility of elective affinity happening between three elementsseems unprecedented and would deserve closer inspection.

- Accessible en ligne (PDF) : http://www.theses.fr/2017PA080037/document

 

Publications et communications

Publications

  • 2014 : « Petit historique des réseaux de l’économie alternative et solidaire : ALDEA, Solidarité Emploi et REAS », in M. Hersent et A. Palma Torres (dir.) L’économie solidaire en pratiques, Toulouse, ERES, « Sociologie économique », 2014
  • 2012 : « Des militants de la décroissance. Les nouveaux militants de l’économie alternative, rupture de références et similitude d’engagement », L’Information géographique, vol. vol. 76, no. 1, 2012, pp. 28-41. (DOI : 10.3917/lig.761.0028)
 

Communications

  • 2019 : «Actualité de l’influence de la culture militante des chrétiens de gauche au sein de l’économie alternative, retour du spirituel et dépolitisation», communication à la Journée d’étude «Religions et associations» organisée par le Réseau thématique « Sociologie & Religions » et le Réseau thématique « Sociologie des mondes associatifs » de l’Association française de sociologie à Nanterre, le 4 juin 2019
  • 2019 : Avec Lamia Bouadi, « Perspective historique de l’apport d’une culture militante issue des quartiers populaires aux projets de l’économie sociale et solidaire » - communication au ESS de la culture et culture de l’ESS », Université Paris Est Marne la Vallée 15, 16 et 17 mai 2019
  • 2018 : « Le Réseau de l’Économie Alternative et Solidaire (REAS). Pratique militante, forme d’engagement et projet politique » - communication au XVIIIe Rencontres du RIUESS « Modernité des idées et pratiques fondatrices de l’économie sociale et solidaire », du 16 au 18 mai 2018 à Rennes
  • 2011 : « Habitus des militants d’origine chrétienne et engagement générationnel dans l’économie solidaire » - communication avec Maryvonne Prévot au séminaire intitulé "Travail, crise et restructurations" à Amiens le 26 mai 2011
  • 2010 : « Habitus des militants d’origine chrétienne et engagement générationnel dans l’économie solidaire » - communication à la journée d’étude de l’AFS « L’impact de la religion sur les comportements sociaux » à Aix-en-Provence le 26 novembre 2010
  • 2009 : Analyse comparée des trois appels des acteurs de l’économie solidaire parus dans le Monde (1995, 1998, 2006), communication aux XIXe Rencontres internationales du Réseau Inter-Universitaire de l’Économie Sociale et Solidaire.
   

Expérience de la recherche

  • 2008 – 2017 : Le Réseau de l’Économie Alternative et Solidaire (REAS). Pratique militante, forme d’engagement et projet politique dans le mouvement de l’économie solidaire en France (1990-2000). Thèse de science politique sur les militants de l’économie alternative et solidaire en France au XXe siècle.
    - Enquête réalisée par entretien (une soixantaine), l’analyse d’archives et de la production écrite par les acteurs et la quantification des données qualitatives.
  • 2008-2010 : Membre de l’équipe de recherche pluridisciplinaire du projet CHRISTIANA : De l’urbanisme au développement : des militants d’origine chrétienne dans la fabrique de la Ville des années soixante à nos jours (France/Belgique), financé par la Maison européenne des SHS et la région Nord-Pas de Calais.