Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Print this page

Meuret-Campfort Eve - CRESPPA - UMR 7217-CSU

Eve Meuret-Campfort

Researcher at the CNRS


Areas of Research

  • Sociologie des rapports sociaux de genre et de classe ; étude des assignations, des appropriations et usages de normes de classe et de genre, en particulier par des femmes de classes populaires ; analyse des stratégies différenciées d’émancipation au sein des mondes populaires.
  • Sociologie du travail et des professions ; étude des métiers féminins de l’industrie (ouvrières de l’habillement) et des services (auxiliaires de puériculture, aides à domicile) ; expériences au travail des femmes peu qualifiées.
  • Sociologie du militantisme et de l’engagement ; étude des engagements syndicaux au sein de secteurs d’emploi féminisés ; analyse des parcours biographiques de militant.e.s « soixante-huitards » (ANR Sombrero).
  • Sociohistoire du politique ; approche localisée de la période des « années 1968 » à Nantes ; évolutions des politiques publiques de prise en charge des personnes âgées dépendantes ; genèse et mutations du tourisme social en France et des politiques touristiques municipales sur le littoral Atlantique (projet SABL, CENS, Université de Nantes / projet Holi-D, AAU-CRENAU, ENSA Nantes)
  • Méthodes archivistiques et ethnographiques ; études de cas.
 

Publications

Edition of books and special issues

Groupe « Genre et classes populaires » (dir.), « La production quotidienne du genre en milieu populaire », Genèses, n°111, 2018 - 176 p. - (Groupe « Genre et classes populaires » : Anaïs Albert, Fanny Gallot, Katie Jarvis, Anne Jusseaume, Eve Meuret-Campfort, Clyde Plumauzille, Mathilde Rossigneux-Meheust)

Comment accéder aux pratiques sociales qui construisent l’identité de genre des femmes et des hommes des classes populaires ? Ce dossier, proposé par le groupe de chercheures « Genre et classes populaires » (nom qui est aussi le titre d’un dossier de Genèses publié en 2006), s’inscrit dans l’approche (...) Lire la suite...



Anaïs Albert, Fanny Gallot, Katie Jarvis, Anne Jusseaume, Ève Meuret-Campfort, Clyde Plumauzille et Mathilde Rossigneux-Méheust, « Genre et classes populaires, in situ », Genre & Histoire, n°17, Printemps 2016 - en ligne : http://journals.openedition.org/genrehistoire/2412 (Consulté le 30 septembre 2019)

Proposé par le groupe « Genre et classes populaires », ce dossier de Genre & Histoire s’intéresse à la construction mutuelle des rapports de genre et de classe in situ, c’est-à-dire dans les lieux précis où ils sont produits, négociés, contestés. Cette articulation, appliquée aux classes populaires en (...) Lire la suite...



Marie Cartier, Marie-Hélène Lechien et Ève Meuret-Campfort (dirs.), « Hiérarchies et conflictualité dans l’accueil des petits enfants », Sociétés contemporaines, n°95, 2014 - 136 p.

Ce dossier s’intéresse au travail des salariées qui prennent en charge les enfants âgés de 0 à 3 ans, que ces personnes travaillent à leur domicile ou dans des structures collectives. Dans le prolongement des travaux d’histoire sur les institutions de la petite enfance et des recherches en sociologie (...) Lire la suite...



 

Journal Articles

  • « Le rapport au genre et à la classe de militantes syndicales ouvrières : deux voies d’émancipation de femmes de classes populaires », Le Mouvement Social¸ n°265, octobre-décembre 2018.
  • « Regards (de l’intérieur) sur la sociologie anglaise », Grand entretien avec Beverley Skeggs, Savoir/Agir, n°42, 2017.
  • « Il n’est jamais trop tard pour devenir employeur. Les particuliers employeurs âgés et leurs assistantes de vie », Genèses, n°106, 2017.
  • « Des ouvrières en lutte dans l’après 1968. Rapports au féminisme et subversions de genre » (avec Fanny Gallot), Politix, n° 109, 2015.
  • « Dire la pénibilité du travail en crèche ? Une enquête auprès d’auxiliaires de puériculture syndicalistes », Sociétés Contemporaines, n°95, 2014.
  • « Luttes de classes, conflits de genre : les ouvrières de Chantelle à Nantes », Savoir/Agir, n°12, 2010.
 

Books Chapters

  • Chapitre 7. « “Bravo les filles ! La classe ouvrière a les yeux rivés sur vous !” Des luttes de femmes en pratique et en mémoire » (avec Clémentine Comer, Bleuwenn Lechaux et Maëlle Moalic-Minnaert) ; Chapitre 25. « Le travail, le lieu d’une pluralité d’engagements féministes ? » (avec Clémentine Comer) ; Chapitre 26. « Engagement féministe et devenirs professionnels » (avec Olivier Fillieule et Bleuwenn Lechaux), in Collectif SOMRERO, Béroud Sophie, Fillieule Olivier, Masclet Camille, Sommier Isabelle (dir.), Changer le monde, changer sa vie. Enquête sur les militantes et militants des années 68 en France, Actes Sud, 2018.
  • « Être sujet et objet de l’accompagnement. Le cas des particuliers employeurs en situation de handicap et en perte d’autonomie » (avec Abdia Touahria-Gaillard), in Puech Isabelle, Touahria-Gaillard Abdia (dir.), L’accompagnement du handicap à domicile. Enjeux moraux, sociaux et politiques, Presses Universitaires de Grenoble, 2018.
  • « Comment de jeunes ouvrières nantaises entrent-elles en lutte dans les années 1968 ? Le cas de l’usine Chantelle de Saint-Herblain », in Bantigny Ludivine, Bugnon Fanny, Gallot Fanny (dir.), Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?, Presses Universitaires de Rennes, 2017.
  • Notice « Ouvrières » (avec Fanny Gallot), in Bard Christine (dir.) Dictionnaire des féministes. France, XVIIIe-XXIe siècle, Presses Universitaires de France, 2017.
  • « Grèves d’ouvrières : le travail du genre », in Gothuey Julie, Morales La Mura Quidora, Oudin François, Pierre Thomas, Sinigaglia Jérémy, Sinigaglia-Amadio Sabrina (dir.), Enquêter sur le genre. Terrains et pratiques, Presses Universitaires de Nancy, 2012.
  • « Les grèves de Chantelle (1981 et 1994). Des femmes en lutte », in Jalabert Laurent, Patillon Christophe (dir.), Mouvements ouvriers et crise industrielle dans les régions de l’Ouest atlantique des années 1960 à nos jours, Presses Universitaires de Rennes, 2010.
 

Books Reviews

  • « Collectif du 9 août, Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, Agone, 2017 », Sociologie du Travail, vol.60, n°4, 2018.
  • « Schweitzer (S.), Les inspectrices du travail, 1878-1974. Le genre de la fonction publique, Presses Universitaires de Rennes, 2016 », Travail et Emploi, n°152, 2018.
  • « Bianchi (S.), Une tragédie sociale en 1908. Les grèves de Draveil-Vigneux et Villeneuve-Saint-George, Comité de recherches historiques sur les révolutions en Essonne & Éditions d’Albret/Amis du vieux Nérac, 2014 », Revue Française de Science Politique, vol.67, n°2, 2017.
  • « Weber (F.), Trabut (L.), Billaud (S.) (dir.), Le Salaire de la confiance. L’aide à domicile aujourd’hui, Paris, Éditions rue d’Ulm, 2014 », Travail, genre et sociétés, n°38, vol.2, 2017.
  • « Skeggs (B.), Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire, Marseille, Éditions Agone, 2015 », Revue Française de Science Politique, vol.66, n°2, 2016.
  • « Penser les rapports sociaux de sexe : généalogie d’une théorie », lecture critique de Kergoat (D.), Se Battre disent-elles..., Paris, La Dispute, 2012, Revue Française de Science Politique, vol.63, n°2, 2013.
 

Research Reports

  • « La qualité de l’aide au domicile des particuliers employeurs âgés dépendants », réalisé pour l’Observatoire des emplois de la famille de la FEPEM dans le cadre d’une convention avec la MISAP (Mission des services à la personne du ministère de l’Économie), 2015.
  • « Espace militant et contexte local : la ville de Nantes (1960-1980) », (avec Marie Cartier, Marie Charvet, Annie Collovald, Virginie Grandhomme, Dorian Marceau, Séverine Misset, Sophie Orange, Fabienne Pavis), rapport intermédiaire de l’ANR SOMBRERO, 2014.
 

Dissertation

  • Des ouvrières en lutte. Mondes populaires et genre du syndicalisme dans un secteur d’emploi “féminin”. Le cas de l’usine Chantelle à Nantes (1966-2005), Thèse pour le doctorat de sociologie, réalisée sous la direction d’Annie Collovald, Université de Nantes, 2014.
   

Communications (sélection)

Conferences and Symposiums
  • « Les dimensions urbaines et territoriales des processus de classement, déclassement et reclassement. Le cas des anciennes colonies de Saint-Hilaire-de-Riez (85) » (avec Amélie Nicolas), Congrès de l’Association Française de Sociologie, Aix en Provence, 27-30 août 2019.
  • « Images et usages du genre et de la classe : les représentations d’ouvrières en lutte des années 1980 aux années 2000 », Colloque international « Croiser genre et classe. Objets, méthodes, perspectives », Université de Lausanne, 9-10 novembre 2017.
  • « Entre soi à l’usine : des ouvrières face aux injonctions contradictoires de leur sexe et de leur classe », Congrès international des études de genre en France, Institut du Genre, ENS de Lyon, 5 septembre 2014.
  • “The meaning of trade union activism: women union activists in a lingerie factory and in childcare centers”, International Labour Process Conference, Brunswick, New Jersey, 18-20 mars 2013.
  • « Devenir déléguée d’entreprise. Processus d’apprentissage syndical d’ouvrières de l’habillement », Colloque international « Syndicalisation et formation. Renouvellement des perspectives et approches comparées sur le syndicalisme », collectif de recherche Formasynd, CERAPS, Lille, 2 décembre 2010.
Seminars
  • “Being dependent and an employer: private elderly employers in France”, 4th Meeting of the Study Group “The Politics of Fiscal Welfare Markets”, Hanse-Wissenschaftskolleg, Institute for Advanced Study, Delmenhorst (Germany), 15-16 juin 2018.
  • « Le “Made in France” comme mot d’ordre ? Dynamiques de politisation et expériences ouvrières de la délocalisation de la production dans une usine de confection de lingerie (années 1980-2000) », Journée d’étude « Pour une socio-histoire du “made in France” (XIX-XXIe siècles) », LCSP/CRHEC, Université Paris Diderot, 31 mai 2018.
  • « L’affirmation du pouvoir municipal au prisme du balnéaire : le cas de deux communes vendéennes au XIXe siècle », Journées d’études « Communauté et politique communale à l’épreuve du tourisme balnéaire. Les valorisations locales d’hier et d’aujourd’hui », CENS/ESO, Institut Supérieur du Tourisme, Les Sables d’Olonne, 19-20 avril 2018.
  • « Ce que des ouvrières font du syndicalisme : des carrières militantes face aux attendus de classe et de genre de l’engagement syndical en monde ouvrier », séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives », EHESS, 3 mars 2017.
  • « Les origines sociales des militantes féministes nantaises : recrutement social et expériences socialisatrices » (avec Marie Cartier et Marie Charvet), Journée d’étude « Nantes, une décennie tumultueuse ? Militer à Nantes dans les années 1970 », CENS/CHT, Université de Nantes, 12 mai 2016.
  • « Le rapport au genre et à la classe de militantes syndicales ouvrières. Les cultures syndicales en question », séminaire « Les classes populaires aujourd’hui », CMH-ETT, Paris, 18 mars 2016.
  • « Faire de l’histoire en sociologie, faire de la sociologie en histoire : questions disciplinaires autour d’un objet commun » (avec Fanny Gallot), séminaire « Études sur le genre et la sexualité : enquêtes et méthodes d’enquêtes », Master « Genre, politique et sexualité », EHESS, 13 avril 2015.
  • « Des ouvrières en lutte dans l’après 1968 : rapports au féminisme et subversions de genre » (avec Fanny Gallot), séminaire « Action collective », Centre Max Weber/Triangle, ENS Lyon, 13 janvier 2015.
  • « Des mères de famille occupent leur usine : “Mais comment elles font ?”. L’articulation travail militant / travail domestique au prisme d’une grève de femmes », séminaire « W3. Travail professionnel, travail militant, travail domestique », ISP/IDHE, Université Paris Ouest Nanterre, 10 avril 2014.
  • « La fermeture de l’usine Chantelle de Saint-Herblain (1994) : la lutte et après ? Stratégies différenciées de reconversion et recompositions de la relation de délégation », Journées d’études interdisciplinaires « Fermetures d’usines », CLERSE-LaSSP-ISP-CURAPP /ANR MONDEX et projet MUTEC-DYDIATEP, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 4 Avril 2013.
  • « Des carrières militantes de femmes syndicalistes dans les secteurs de l’habillement et de la petite enfance », séminaire PRATO (Pratiques, Travail, Organisation), EHESS, 25 mai 2012.
 

Research Networks

- Membre du groupe de recherche interdisciplinaire « Genre et classes populaires » (avec Anaïs Albert, Fanny Gallot, Anne Jusseaume, Clyde Plumauzille, Mathilde Rossigneux-Meheust).

Conferences Organized

  • avec le groupe « Genre et classes populaires », Séminaire de recherche mensuel « Genre et classes populaires » à l’Université Paris I-Panthéon-Sorbonne de 2011 à 2016.
  • avec l’équipe nantaise de l’ANR Sombrero, Journées d’étude « Nantes, une décennie tumultueuse ? Militer à Nantes dans les années 1970 », Nantes, 12-13 mai 2016. Co-réalisation de l’exposition sur l’histoire du militantisme à Nantes présentée à cette occasion.
  • avec Marie Cartier et Marie-Hélène Lechien, Journée d’étude « La prise en charge des jeunes enfants, un travail pénible ? Dénis, connaissances, reconnaissances, mobilisations », Nantes, 11 octobre 2011.
 

Research Dissemination

Articles

  • « Des ouvrières en lutte. Mondes populaires et genre du syndicalisme dans un secteur d’emploi “féminin”. Le cas de l’usine Chantelle à Nantes (1966-2005) », Chronique féministe, Juillet-décembre 2016, Université des femmes, Bruxelles, Belgique.

Interventions

  • Intervention sur la précarité des femmes dans le cadre du débat organisé par le Planning Familial 44, autour du film « Louise Wimmer » (Cyril Mennegun, 2012), Le Cinématographe, Nantes, 10 octobre 2016.
  • « Retour sur une lutte de femmes dans le monde ouvrier : Tréfimétaux, Couëron, 1975-1976 », Intervention autour du film « Quand les femmes ont pris la colère » (René Vautier, Soazig Chappedelaine, 1977), projection organisée par la Cinémathèque de Bretagne dans le cadre du festival de cinéma Travelling, Rennes, 9 février 2016.
  • Intervention autour du film « Entre nos mains » (Mariana Otero, 2010), organisé par l’Université Populaire de Gennevilliers, Cinéma Jean Vigo, Gennevilliers, 19 mars 2014.

Médiation scientifique

Présidente de l’association « Fil en têtes – Sciences sociales dans la cité » de 2009 à 2014. Co-organisation dans ce cadre de plusieurs manifestations de médiation scientifique cherchant à faire se rencontrer chercheurs, artistes et acteurs de la société civile.

  • Rencontres « Regards croisés », discussions entre metteur.se.s en scène et chercheurs au Théâtre Universitaire de Nantes autour de thématiques communes (« Dire les émotions », « Images de femmes », etc.) (2009-2010)
  • Festivals – « Le Printemps des chercheurs » (2011 et 2012) et « La Mano des chercheurs » (2012) – mêlant conférences, représentations artistiques (théâtre, danse), expositions, promenades géographiques et débats, implantés dans des lieux scientifiques (Université ou MSH de Nantes) et des lieux ouverts sur le territoire (maisons de quartier, théâtres).
  • Gestionnaire et coordinatrice scientifique d’un webdocumentaire « Les dessous de la fabrique » (http://www.lesdessousdelafabrique.fr/) à propos des ouvrières de Chantelle, dans la continuité de mes recherches doctorales. Réalisation par Aurélie Marchand et Anne-Laure Lejosne, 2014.
 

Teaching

  • Depuis 2016, séminaire « Genre et classes populaires » (avec Anaïs Albert, Fanny Gallot, Anne Jusseaume, Clyde Plumauzille, Mathilde Rossigneux-Meheust), Master « Pratiques de l’interdisciplinarité dans les sciences sociales » (PDI), EHESS/ENS, Paris.
  • « Sociologie des relations professionnelles » ; « Sociologie des professions » ; « Stratification et mobilités » ; « Les traditions sociologiques » ; « Enquête ethnographique », enseignements de Licence, UFR de Sociologie de l’Université de Nantes (entre 2010 et 2018)
  • « Sciences Sociales », UFR STAPS de l’Université de Nantes (2018-2019)