Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Print this page

Motion de l’AG du Cresppa du 12 mars 2020

L’AG du CRESPPA, réunie le 12 mars 2020, réaffirme son opposition à la réforme des retraites, à la casse des services publics, à la précarisation et la marchandisation de l’enseignement supérieur et de la recherche publics. Dans le contexte de la répression du mouvement social et du recours autoritaire à l’article 49.3 pour imposer la casse des retraites par répartition, nous appelons à poursuivre et renforcer le mouvement social en cours et nous nous associons aux journées d’action déterminées lors de la 2e coordination nationale des 6 et 7 mars 2020 :

  • Jeudi 12 mars : journée contre toutes les précarités (étudiant·es et des travailleur·ses de l’enseignement et la recherche
  • Vendredi 13 mars : 5e grève mondiale pour le futur – mobilisation des jeunes pour le climat
  • Samedi 14 mars : marche pour le climat et journée internationale de lutte contre les violences policières
  • Semaine du 16 mars : convergence de l’université et de la recherche avec la semaine de mobilisation dans l’éducation nationale
  • Jeudi 19 mars : temps fort national – l’université et la recherche à l’arrêt
  • Vendredi 20 mars : journée de visibilisation de la situation des étrangèr·es dans l’enseignement et la recherche / contre-journée de la francophonie
  • Samedi 21 mars : marche des solidarités
  • Mardi 31 mars : grande date de convergence avec tous les secteurs en grève
  • Vendredi 3 et samedi 4 avril : 3e coordination nationale des facs et des labos en lutte

Nous revendiquons toujours :

  • l’annonce d’un plan de création massif de postes titulaires, EC, C, ITA et BIATSS, de nature à résorber la précarité délétère qui gangrène nos métiers ;
  • la fin des logiques de mutualisation de moyens qui accroissent la dégradation de nos conditions de travail et notre isolement ;
  • l’affirmation d’un service public de la recherche et de l’enseignement supérieur compromis par les multiples réformes de ces dernières années.

L’AG exprime sa solidarité avec les personnels en grève dans tous les départements et laboratoires, et au-delà avec le mouvement social en cours dans de nombreux secteurs professionnels contre la casse des droits sociaux et des services publics.